Comment limiter les troubles digestifs de son chien ?

trouble digestif chien

Lorsque l’on évoque les troubles digestifs chez le chien, on pense de suite aux problèmes de constipation, de diarrhées ou de dérèglement de la flore intestinale. Tous ces problèmes sont liés à des soucis au niveau du tube digestif, de l’intestin, de l’intestin grêle, du gros intestin ou du côlon de l’animal.

Aussi, si l’animal que vous venez d’adopter est sujet à des crampes, des vomissements, des flatulences, s’il possède un intestin irritable, qu’il a des reflux gastro et que son transit intestinal est totalement perturbé, c’est forcément que quelque chose ne tourne pas rond et que son système immunitaire ne fonctionne plus comme il devrait.

Un autre signe qui ne trompe pas pour savoir si votre chien à des pathogènes, un microbiote intestinal déréglé ou s’il a des problèmes pour digérer, est d’analyser les matières fécales du chien autrement dit ses selles.

Cela sera une bonne manière de détecter la présence ou non de vers, de bactéries ou autres parasites. De plus, vous serez attentif à toute présence de sang dans les selles. Enfin, vous pourrez également analyser la sécrétion de salive et de la bile du chien, ce sera un autre signe indicateur que votre chien ne rencontre pas de troubles du transit, d’ulcère ou de troubles gastro intestinaux.

Enfin, si votre chien subit une perte de poids soudaine, il n’y a plus de doute à avoir. Il faut vite emmener votre animal chez le vétérinaire car la perte de poids signifie qu’il y a un problème plus profond.

Le régime pour chien adapté

Pour limiter les troubles digestifs du chien, vous vous devez, dans un premier temps, de lui donner une nourriture digne de ce nom et surtout ne jamais en changer. Les chiens ont leurs propres habitudes et ils détestent le changement, surtout lorsqu’il s’agit d’un changement au niveau de leur gamelle et des croquettes que leur donnent leur propriétaire.

Les aliments pour chien devront être des aliments riches en fibres alimentaires, en vitamines, en nutriments et en acides gras essentiels. Toutefois, cela ne doit pas vous inciter à donner à votre chien des gourmandises, celles-ci doivent rester occasionnelles.

Certains aliments indésirables ne devront pas être absorbés. Ces aliments sont : le sucre, le chocolat, l’alcool et les boissons gazeuses, les produits laitiers comme le lactose, ou encore l’ail et oignon… pour ne citer que ces exemples. Donner à votre chien un tel aliment et vous êtes assurés que celui-ci aura mal au ventre. Pire, s’il venait à avaler certains médicaments ou de l’acide chlorhydrique, par exemple, il risquerait alors la mort.

Les croquettes pour chien sont, de loin, la nourriture la mieux adaptée à votre animal à poils car elles contiennent des enzymes digestives, entre autres. Vous choisirez une marque de croquettes que votre chien semble apprécier et n’en changerez plus !

Mais attention cependant, les croquettes génèrent une forte déshydratation chez le canin car elles sont issues de l’alimentation sèche. Aussi, prenez bien garde à laisser, à côté de la gamelle du chien, une autre gamelle remplie elle, d’un liquide rafraîchissant tel que de l’eau fraîche et saine.

Une litière adaptée au chien

Parfois, les raisons d’un dérèglement intestinal chez le chien sont tout autres que des problèmes relatifs à la nourriture. Cela arrive notamment lorsque vous vivez en appartement et ce, dès le plus jeune âge du chien, lorsqu’il n’est encore qu’un chiot.

C’est le cas, lorsque vous n’offrez pas une litière pour chien adéquate. Il est important de mettre de la bonne litière. Ce dernier n’ira alors pas à la selle aussi souvent qu’il devrait. Ceci peut engendrer des reflux gastro œsophagien chez le chien lors de l’ingestion de la nourriture car le chien se refuse à manger, de peur de ne pas arriver à déféquer par la suite. C’est donc un blocage que fait le chien dans ce cas-là et cela se manifeste alors par des régurgitations. Il ne faut pas négliger cet aspect-là.

Un bon environnement pour le chien

On connaît tous l’histoire du chien qui se laisse mourir suite au décès de son maître. Le chien est fidèle à l’homme, ce qui fait de lui un animal sensible, animal à qui l’on pourrait très bien prescrire des antibiotiques tels que des antidépresseurs, dans des cas les plus extrêmes.

Vous devez donc vous assurer que votre animal poilu est heureux au sein de l’environnement dans lequel il évolue au quotidien. Si vous ne souhaitez pas que votre chien déprime, qu’il soit atteint de paresse intestinale, d’un ulcère dû au stress, de ballonnement, de coliques ou encore de problèmes au pancréas, au foie ou à la vésicule biliaire, alors vous devrez être au petit soin et lui fournir le bonheur dont il a besoin au quotidien pour s’épanouir.

Un chien heureux, bien dans ses poils est un chien en bonne santé. Soyez toujours présent pour lui, parlez-lui de temps à autres, jouez avec lui, donnez-lui des ordres pour qu’il se sente utile, nourrissez-le comme il faut, offrez-lui une bonne couche, soyez attentifs à tout changement de comportement de l’animal. En appliquant ces gestes au quotidien, vous devriez limiter les troubles digestifs de votre chien.

Leave a Reply