Les meilleurs conseils pour ouvrir une clinique vétérinaire conviviale et élégante

Vous envisagez donc de concevoir une clinique vétérinaire, mais par où commencer ? Vous prévoyez d’améliorer les espaces de travail actuels du cabinet ? Vous envisagez peut-être de convertir un bâtiment pour une mise à jour générale.

Quoi qu’il en soit, il est fortement conseillé de commencer par faire une étude de faisabilité de votre bâtiment.

Vous devrez examiner l’état du bâtiment déjà existant mais aussi créer un plan pour les nouveaux changements qui seront nécessaires pour créer un cabinet vétérinaire de pointe.

Il ne s’agit pas seulement d’acheter quelques nouveaux articles.

Considérez votre clinique vétérinaire comme un espace global et la façon dont chaque pièce est reliée aux autres.

Ce flot d’espaces définira la façon dont votre cabinet fonctionne et se rassemble. Il n’y a pas deux cabinets qui fonctionnent de la même manière, alors faites un plan minutieux.

Dans cet article, nous vous donnons des conseils de conception pour construire et concevoir une clinique vétérinaire moderne et conviviale. Pour en savoir plus, poursuivez votre lecture !

Créer un plan

  • Demandez à tous les membres du personnel ce qu’ils aiment et ce qu’ils n’aiment pas dans le bâtiment existant. L’avis de chacun, de la réceptionniste et du personnel administratif à l’équipe clinique, sera différent, mais ce sont ces personnes qui auront un retour d’information constructif et dont les conseils seront les bienvenus.
  • Demandez-vous s’il est temps d’introduire de nouveaux services ou installations et si c’est le cas, faudra-t-il agrandir le bâtiment pour le faire ?
  • Les installations existantes sont-elles conformes aux normes modernes ou aux exigences en matière d’équipement ?

Définissez les normes auxquelles vous aspirez. Si vos locaux sont conformes aux normes de base, souhaitez-vous les améliorer au niveau de la pratique ou des normes de l’hôpital vétérinaire ? Les normes supervisent les détails de tous les aspects de la gestion d’un cabinet mais ne doivent pas être considérées comme un guide de conception.

Ce retour d’information sera utile à l’architecte et aidera à façonner le cahier des charges. De nombreuses personnes souhaitent disposer des micro-décisions avant de décider des éléments fondamentaux d’un projet – comme le choix des couleurs avant de décider si le nouveau cabinet est nécessaire.

Design conceptuel

Une fois qu’une idée initiale a été développée par le biais de dessins et de discussions, un plan peut être créé.

Les facteurs à prendre en compte sont les suivants :

Planification

Si le projet implique diverses modifications et extensions, une discussion avec l’autorité locale peut être nécessaire.

Ne croyez pas que les travaux internes vous dispensent seulement de l’autorisation – ce n’est pas le cas !

Considérez également que si votre propriété est répertoriée, des autorisations supplémentaires peuvent être nécessaires.

Tous les projets de construction nécessitent un contrôle des bâtiments, ce qui doit être examiné avec soin lorsque les travaux impliquent des modifications structurelles, des escaliers de secours, la mise à jour des installations électriques ou toute autre amélioration de la structure du bâtiment.

Coût

C’est beaucoup trop important pour être contourné. Ayez toujours un plan de coût sur les premières idées de conception pour obtenir une estimation rapide. Cela facilitera la planification financière et l’obtention des prêts bancaires nécessaires.

Conception détaillée

Au stade de la conception détaillée, les plans sont élaborés de manière à ce que tous les besoins en matière de logement soient pris en compte et que toute nouvelle extension conçue soit approuvée par le client.

L’étape cruciale suivante est la soumission au service d’organisation de l’autorité locale pour approbation avant que les travaux de construction ne puissent commencer.

Aspects techniques

C’est à ce stade que nous entrons dans les détails : par exemple, en considérant les matériaux, les finitions et les systèmes que vous voulez installer.

Toute mise à jour de la conception doit en tenir compte :

Règles de construction

  • Détails de l’équipement, y compris la puissance, la ventilation et la sécurité des rayons X.
  • Systèmes mécaniques et électriques – Les lampes à DEL utilisent une fraction de la puissance des anciennes lampes, il est donc temps de les mettre à jour.
  • Systèmes de chauffage – la chaudière du bâtiment a-t-elle connu des jours meilleurs ? Si oui, elle peut faire des choix plus efficaces et plus rentables.
  • Les finitions, le choix de la peinture, les planchers et les comptoirs antidérapants doivent tous être décidés à ce stade.

Bâtiment

Si vous partez de zéro, vous aurez besoin d’un entrepreneur. Une fois que vous avez trouvé un contractant, il est essentiel de convenir du prix, du programme et des phases avant de signer un contrat.

Les projets qui se déroulent sans heurts ont généralement tout cela dans un contrat signé par les deux parties avant le début du chantier.

Il convient de tenir de fréquentes réunions sur le chantier, car elles permettent de discuter des problèmes et des défis quotidiens liés à la planification de la charge de travail, surtout si l’on travaille sur un chantier réel.

Il ne fait aucun doute que le projet comportera quelques problèmes et défis, en particulier lors d’une rénovation, car des éléments imprévus se présenteront inévitablement.

C’est pourquoi l’ajout d’une clause d’imprévu dans le contrat permet de tenir compte de ces problèmes et d’éviter qu’ils ne deviennent un véritable problème.

Achèvement

Cette phase relie le projet et l’achèvement des tâches impliquées dans la conception et la mise en œuvre de la pratique. Le processus n’est pas simple et exigera du temps et de l’engagement de la part de toutes les personnes impliquées.

Toutefois, grâce à une communication ouverte et honnête entre toutes les personnes concernées, les problèmes seront résolus et vous disposerez d’un cabinet fantastique qui contribuera au succès continu de votre entreprise vétérinaire.

Principaux éléments à prendre en compte

Espace

Chaque zone est-elle suffisamment grande pour l’objectif visé ; y a-t-il suffisamment d’espace pour pouvoir séparer la clinique vétérinaire en chambres ayant chacune sa propre fonction et pour permettre aux chats et aux chiens d’être logés séparément ? Y a-t-il suffisamment d’espace pour le stockage des fournitures et des équipements ?

Conditions environnementales

Tout espace clinique tel que les salles des animaux et les salles de chirurgie doit être maintenu à une température plus élevée pour les animaux qui subissent une opération ou qui se remettent d’une AG et pour les patients malades en traitement.

La ventilation doit être suffisante et appropriée, les fenêtres et les portes ouvertes ne contribuent pas à maintenir la chaleur et pourraient peut-être constituer une voie d’évacuation facile pour vos patients.

Fonctionnalité

Chaque zone doit être adaptée à sa fonction, être suffisamment grande pour l’usage auquel elle est destinée, disposer d’un éclairage suffisant, de prises électriques et être bien située.

Dans une configuration idéale, les salles d’opération des étages supérieurs doivent être évitées si le chenil ou les zones d’attente sont situés en bas. Les animaux ne doivent pas marcher dans les escaliers avant ou après l’opération.

Agencement

Le plan du centre ou de la clinique vétérinaire doit, espérons-le, être conçu de manière à permettre une circulation fluide, par exemple de la salle de consultation vers les zones de traitement et les chenils, et de la salle de préparation vers la chirurgie.

Le fait de devoir traverser plusieurs pièces ou même aller à l’extérieur pour se rendre d’un endroit à l’autre n’est en aucun cas idéal.

Sachez que vous pouvez aussi vous rendre sur ce site qui a pour but d’agencer les cliniques vétérinaires

Dans la mesure du possible, l’avant de l’hôpital devrait être réservé aux zones réservées aux clients, telles que la réception et les salles de consultation, et l’arrière aux zones de traitement, qui sont plus privées et plus sûres.

Sûreté et sécurité

La sûreté et la sécurité sont également un élément clé, les facteurs de sécurité comprennent le fait d’avoir suffisamment d’espace pour se déplacer sans se heurter à des objets ou à des cadres de porte bas, également des lignes de plomb ; de l’espace pour la radiographie et la sécurité des locaux pour les médicaments et l’équipement mais aussi pour empêcher les animaux de s’échapper ou d’être volés.

Conclusion

Sans aucun doute, il est décourageant d’ouvrir son propre cabinet ou même de rénover ou simplement de mettre à jour celui qui existe déjà.

Vous n’avez peut-être pas toutes les réponses, mais avec une grande équipe derrière vous, c’est la première étape sur la voie de la réalisation de l’objectif, de l’enthousiasme et de l’autonomie que représente la possession de votre propre cabinet.

Leave a Reply