Vous partez en vacances : comment faire garder votre chat ? 

Si la voisine n’est pas disponible et que vos amis ou parents ne peuvent accueillir votre matou, il va falloir vous tourner vers les autres systèmes de garde. Pensions, cat-sitting, visites, familles d’accueil, comment cela se passe-t-il ?

Le cat-sitting

C’est en fait le mode le plus prisé par les propriétaires de félins. Grâce à cette option, il est possible d’organiser des visites pour que votre chat se sente moins seul, et ainsi assurer son bien-être et sa sécurité.

Comme il y a des baby-sitters, il y a des cat-sitters. Souvent des étudiants (vétérinaires ou pas), mais toujours des personnes qui aiment les chats. Ces cat-sitters vous permettent de laisser votre animal chez vous, ce qui est pour lui plus confortable. Il effectue une ou deux visites par jour, selon les moyens que vous pouvez consacrer à votre matou. Les tarifs sont accessibles et il existe des forfaits pour X visites, valables toute l’année. Le coût d’une visite quotidienne est de dix à douze euros selon l’organisme. Les forfaits permettent de payer un peu moins cher.

Compter entre 150 € et 200 € par semaine.

Attention : ce coût augmente si vous avez plusieurs animaux. En outre, si vous souhaitez deux visites quotidiennes, le tarif est quasiment doublé. C’est une excellente solution pour de courts séjours ou un déplacement imprévu mais elle est à comparer avec les avantages et les coûts des pensions en cas de plus longues absences.

Bon à savoir : si vous possédez une assurance pour votre chat, sachez que certains assureurs proposent un service de garde. En effet, selon Lapapatte.fr une partie des frais de garde pouvant aller jusqu’à 80% vous sera remboursée si vous avez souscrit à cette option. De plus si votre animal est malade lorsqu’il est placé en pension, tous les frais vétérinaires seront également pris en charge par la compagnie d’assurance.

Les familles d’accueil

Ce sont des personnes (qui ne sont pas des professionnels) qui vous proposent de prendre votre boule de poils chez eux, exactement comme pour une nourrice. Les nounous sont évidemment de grand(e)s amoureux(ses) des chats. Avant de confier votre animal à quelqu’un et surtout chez quelqu’un, effectuez une visite pour vous assurer qu’hygiène, sécurité et câlins font partie du service.

Chenils refuges, pensions et micropensions

Quel que soit l’endroit que vous avez repéré, allez le visiter ! C’est une règle d’or pour vérifier que les prestations sont de qualité. Certaines pensions offrent des box individuels, d’autres collectifs. Pour d’autres encore, les animaux sont en liberté dans des jardins clôturés.

Vérifiez l’état, la taille et la propreté des box et des lieux. N’hésitez pas à vous renseigner aux alentours (vétérinaire, pharmacien, mairie, propriétaires d’animaux). Discutez avec le personnel de la pension. Quand sont servis les repas, combien de fois et combien de temps l’animal peut-il se promener en liberté, combien de chats y a-t-il au maximum dans un box collectif, etc.

En tout état de cause, votre petite voix vous dira si vous pouvez ou non leur confier votre chat. On vous demandera souvent dans les pensions de fournir les certificats de vaccinations et le carnet de santé du chat. C’est un gage de qualité et de sécurité. Cela vous garantit que l’on n’accepte pas dans les lieux d’animaux qui pourraient contaminer les autres pensionnaires.

Le coût d’une journée de pension est très variable selon la structure et la qualité des soins et prestations. Certains refuges prenant des animaux en pensions demandent une rémunération de cinq euros contre dix à quinze euros dans une pension classique.

Comptez en moyenne entre 9 € et 20 € / jour pour un chien et entre 7 € et 12 € / jour pour un chat.

Avant de partir, n’oubliez pas…

  • de laisser vos coordonnées ;
  • de vérifier que votre chat est à jour de ses vaccins ;
  • d’effectuer des traitements préventifs contre les puces et les tiques et de procéder à une vermifugation ;
  • de confier le carnet de santé, de vaccination et le numéro de tatouage à la personne qui sera responsable de l’animal ;
  • de procurer à votre chat ses jouets et ses objets favoris s’il est en pension. Cela le rassurera.

Vous le perdez, que faire ?

  • En premier lieu, effectuez une déclaration de perte au commissariat de police.
  • Prévenez le Fichier félin en indiquant le numéro de tatouage et vos coordonnées.
  • Alertez aussi les vétérinaires et la fourrière proches du lieu de vacances.
  • Signalez aussi aux commerçants que vous avez perdu votre chat et laissez des petites annonces un peu partout.

Les bonnes adresses à connaitre :

Pour tous les modes de garde, vous trouverez des adresses :

  • Chez votre vétérinaire ;
  • À la mairie ;
  • Auprès d’associations de protection féline ou sur les sites spécialisés.

Les applications de garde 2.0 :

  • « Animalkeepers » ;
  • « Holydogs » ;
  • « Animal Futé » ;
  • « Prête-moi ton chat » ;
  • « Bibulu ».

Toutes ces applications sont disponibles depuis votre téléphone portable (App Store, Google Play etc.).

Leave a Reply